L'État va-t-il racheter des hôtels pour loger des migrants avec de l'argent européen ? - CrossCheck

Faux

Manipulé

L’État va-t-il racheter des hôtels pour loger des migrants avec de l’argent européen ?

Lagauchematuer.fr, qui se revendique “média d’opinion de droite”, affirme à tort que l’État français va racheter des hôtels pour y loger des demandeurs d’asile grâce à un prêt de 100 millions d’euros de la banque européenne de développement social. Il mélange et déforme deux informations distinctes concernant la SNI, filiale de la Caisse des dépôts et consignations, le bras armé financier de l’Etat.

La première est tirée d’un article du Figaro intitulé “Accor vend 62 hôtels F1 pour le Samu social”. Le quotidien fait référence à la décision du groupe hôtelier de revendre 62 hôtels F1 à la SNI, pour le compte du Samu social, dans le cadre d’un grand plan de rénovation. Ces établissements étaient déjà utilisés périodiquement par le Samu social, mais la cohabitation entre personnes hébergées d’urgence et clients payants pouvait parfois poser problème. Les établissements se consacreront désormais seulement à l’hébergement d’urgence, qui s’adresse à toutes les personnes dans le besoin, sans aucune condition de régularité de séjour, de nationalité, d’âge, de sexe ou de situation familiale.

Le prêt de 100 millions d’euros de la banque européenne de développement social, organisme lié au Conseil de l’Europe, n’a rien à voir avec cette opération. Ces fonds ont été accordés en septembre 2015 à Adoma (ex-Sonacotra), filiale de la SNI spécialisée dans l’insertion par le logement des publics en difficulté (travailleurs précaires, bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’asile, migrants…). L’argent visait notamment à renforcer ses “capacités d’accueil et d’hébergement pour les demandeurs d’asiles et les réfugiés“.