Un écusson de policiers appelle-t-il au meurtre d'anarchistes ? - CrossCheck

Douteux

Trompeur

Un écusson de policiers appelle-t-il au meurtre d’anarchistes ?

Ce logo serait-il un sigle de ralliement à un groupe d’extrême droite au sein des forces de l’ordre et du personnel pénitentiaire français ?” s’interroge le site Taranis, lundi. “Sa traduction littérale est un ‘appel au meurtre d’anarchistes, maquillés en accidents de la voie publique‘”, avance-t-il avant de détailler la signification du symbole du chat noir, pages Wikipédia à l’appui.

 

 

Sur l’insigne en tissu, un chat noir, et les acronymes “DCD – AVP – RABIO”. “L’appel au meurtre d’anarchistes s’affiche donc sans crainte par des officiers, à la place des logos officiels de la police Nationale et sur les ‘scratchs à écussons’ destinés normalement aux grades et aux logos officiels de la République ?“, s’interroge également Taranis.

capture d’écran du site Taranis

 

Interrogée par CrossCheck, une source policière dément. “Le ‘chat noir’ dans une équipe, c’est celui a la poisse et qui récolte les tâches les plus ingrates, auxquelles fait référence l’écusson : DCD pour Delta-Charlie-Delta, indiquant une personne décédée, AVP pour accident sur la voie publique, et RABIO pour heures supplémentaires“. Cet insigne n’est pas non plus lié à un groupe d’extrême droite dans l’administration pénitentiaire, précise-t-on également. “C’est abracadabrantesque : voilà 28 ans que j’exerce, et je n’ai jamais entendu ça“, affirme un responsable syndical.

Du côté de la gendarmerie, même démenti :”Quand on dit ‘je suis le chat noir de l’unité’, c’est qu’on est celui qui attire la LEM, la ‘loi de l’emmerdement maximum’“, rapporte un officier de gendarmerie contacté par CrossCheck. “Dire que ce chat noir a un quelconque lien avec l’anarchisme, ou la politique en général, est fantaisiste“, dit-on également, au diapason de nombreuses réactions sur des pages Facebook de soutien aux policiers (voir capture d’écran ci-dessous).