Un homme peut-il marcher en France avec un drapeau de l'EI sans être inquiété? - CrossCheck

Prudence

Un homme peut-il marcher en France avec un drapeau de l’EI sans être inquiété?

“Un islamiste marche dans une rue française avec le drapeau de l’Etat islamique. Tout le monde s’en fout”. Le tweet en anglais, agrémenté d’une photo, interpelle. Surtout qu’il a été posté vendredi 21 avril, au lendemain de l’attentat des Champs-Elysées, et retweeté près de 11.000 fois. Mais l’auteur du tweet, le blogueur britannique Paul Joseph Watson, féru de théories du complot, omet de préciser que cette photo est bien antérieure à cette attaque, qui a coûté la vie à un policier, et que plusieurs personnes ont déjà été condamnées après avoir arboré ce drapeau.

En accédant à l’original de la photo et à ses métadonnées, CrossCheck peut assurer que la photo a en fait été prise le 23 juillet 2014 lors d’une manifestation autorisée contre l’opération israélienne “Bordure protectrice” à Gaza. Ce cliché a été envoyé à CrossCheck le 2 mai 2017 par l’internaute qui l’avait mise en ligne en novembre 2015 et en avait envoyé une autre version, un mois plus tôt, avec un plan plus large qui permet d’identifier les lieux.

Photo originale prise le 23 juillet 2014 à 19h48, selon les métadonnées de l’appareil

  

Captures d’écran des deux versions de la photo mises en ligne en 2015 par l’auteur du cliché

Les métadonnées de la photo confirment qu’elle a été prise le 23 juillet à 19h48, soit dans le créneau horaire prévu de la manifestation (18h30 – 20h00) dont le parcours passait devant le 19 Boulevard du Montparnasse à Paris, où se trouve le bar identifiable sur cette image. En outre, les précisions techniques apportées par l’internaute corroborent les conclusions de l’investigation visuelle de CrossCheck.

Le jour de cette manifestation, des observateurs s’étaient d’ailleurs interrogés sur certains drapeaux brandis par des manifestants, parfois confondus à tort avec celui du Front al-Nosra qui est cependant une déclinaison très proche de celui de la profession de foi musulmane.

Le drapeau de l’organisation Etat islamique (ou Daech) était encore méconnu, moins d’un mois seulement après la déclaration du califat par l’EI.

En revanche, depuis les attentats de janvier 2015, commis par les frères Kouachi se réclamant d’Al-Qaïda et Amédy Coulibaly de l’EI, plusieurs personnes ont été condamnées en France pour apologie du terrorisme pour avoir accroché la bannière de l’organisation à leur fenêtre ou avoir vendu des drapeaux de l’EI.

Cet article publié le 27 avril 2017 a été actualisé le 4 mai 2017.